club des anges

Discussion générale en toute simplicité
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 12334
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: octobre   Dim 1 Oct - 8:11

Rappel du premier message :



Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
violette64
Admin


Nombre de messages : 5032
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: octobre   Ven 27 Oct - 12:08

[size=30]Bienheureuse Emeline[/size]

Religieuse (12ème s.)

Ermite à Longeville-sur-la-Laines (Haute-Marne) au monastère de Boulancourt.
Illustration: couverture du livre 'Vie de la bienheureuse Emeline d'Yèvres' (diocèse de Troyes) par M. l'abbé Ch. Lalore, 1869.
Des internautes nous signalent:
- "d'après le Routier cistercien elle est décédée en 1178 dans ce monastère cistercien de moniales fondé en 1152"
- "d'après le dictionnaire des Saints (livre de poche A28A29), elle serait morte en 1079!"
- c'est le routier cistercien qui a raison: la Bienheureuse Emeline est décédée en 1178 sur le territoire de l'abbaye de Boulancourt. Elle n'a pas pu mourir en 1079 car elle était contemporaine de ste Asceline et du bienheureux Gossuin qui relevaient de ce même monastère cistercien. Ce monastère est passé à l'ordre de Citeaux en 1147 à la demande de l'évêque de Troyes, Henry de Carinthie et quand les cisterciens sont arrivés, Emeline était déjà en activité comme sœur converse dans la grange de Perthes Sèches, près d'Yèvres-le-petit. Elle était aussi contemporaine de sire Symon de Beaufort à qui elle avait prédit une blessure à l’œil lors d'une bataille, ce qui arriva (le baron fit des dons à l'abbaye pour honorer cette sainte suite à cette prédiction). Emeline ne fut jamais sœur cistercienne mais seulement converse vivant selon la règle cistercienne et bien plus: d'une très grande pénitence, elle ne mangeait que 3 fois par semaine, allait pieds nus été comme hiver, portait le cilice, chantait des psaumes et priait toute la journée; elle avait des dons de prophétie qui faisaient courir toute la région pour la consulter. Morte en 1178, elle fut inhumée sous l'autel du couvent des Dames, rattaché à l'abbaye de Boulancourt, et une flamme brillant constamment avait été disposée. Puis, quand la chapelle fut détruite, ses restes furent translatés, avec ceux de ste Asceline et de St Gossuin, dans l'église de Boulancourt. Il ne reste plus rien aujourd'hui de ces vestiges. 
Emeline était un prénom très courant en Champagne, on disait même qu'Emeline (laquelle?) était la mère de ste Asceline, de 15 à 20 ans plus jeune que notre bienheureuse. En fait la mère d'Asceline était Agnès. 
Il n'existe aucune représentation, ni picturale, ni statuaire, de la bienheureuse Emeline d'Yèvres qui reste, décidément, une sainte bien discrète!
Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 12334
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: octobre   Ven 27 Oct - 13:09

merci violette


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 12334
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: octobre   Sam 28 Oct - 8:07



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 5032
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: octobre   Sam 28 Oct - 11:48


Le 28 octobre, l’Église fête saints Simon et Jude. Voici une catéchèse de Benoît XVI, prononcée le 11 octobre 2006, sur ces deux apôtres souvent mal connus.
Chers frères et sœurs,
Nous prenons aujourd’hui en considération deux des douze Apôtres : Simon le Cananéen et Jude Thaddée (qu’il ne faut pas confondre avec Judas Iscariote). Nous les considérons ensemble, non seulement parce que dans les listes des Douze, ils sont toujours rappelés l’un à côté de l’autre (cf. Mt 10,4 ; Mc 3,18 ; Lc 6,15 ; Ac 1,13), mais également parce que les informations qui les concernent ne sont pas nombreuses, en dehors du fait que le Canon néo-testamentaire conserve une lettre attribuée à Jude Thaddée.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 12334
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: octobre   Dim 29 Oct - 8:48



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 5032
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: octobre   Dim 29 Oct - 12:12

[size=30]Saint Narcisse[/size]


Evêque de Jérusalem (✝ 212)



Il présida le concile de Palestine qui décida de célébrer Pâques un dimanche et non au jour anniversaire du 14 nisan. Il mourut plus que centenaire et son remplaçant écrivit de lui: «Il gouverne encore l'Église par ses prières. Il vient d'avoir cent seize ans et il vous engage, comme je le fais aussi, à vivre dans la concorde et la paix.»
Il était déjà très âgé quand il fut élu évêque de Jérusalem, ce qui ne l'empêcha pas de prendre une part très active à la vie de l'Église. Il donna sa vie au Christ, tué par l'épée selon le récit d'Eusèbe de Césarée.
A écouter sur la radio RCF la rediffusion de Saint Narcisse, évêque de Jérusalem, nommé évêque de Jérusalem à l'âge de 100 ans, Narcisse obtient un changement dans la célébration de Pâques, lors de l'un des nombreux conciles des premiers temps de l'Eglise.
Commémoraison de saint Narcisse, évêque de Jérusalem, dont il faut louer la sainteté, l’endurance et la foi. Il fut d’accord avec le pape saint Victor sur le temps de la célébration de la Pâque chrétienne, affirmant que le mystère de la Résurrection du Seigneur ne devait être célébré un autre jour que le dimanche et s’en alla avec bonheur auprès du Seigneur à l’âge de cent treize ans.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 12334
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: octobre   Lun 30 Oct - 7:15



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 5032
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: octobre   Mar 31 Oct - 18:58

[size=30]Saint Quentin[/size]

Martyr dans le Vermandois (3ème s.)

Il était romain, cinquième enfant, si l'on en croit son nom, ce qui était rare dans le Bas-Empire. Il partit pour la Gaule avec saint Lucien de Beauvais et plusieurs compagnons pour évangéliser cette région du Beauvaisis et de la Picardie. Selon les 'Actes' de sa vie, son succès provoqua la colère du préfet romain Rictiovare qui l'arrêta à Soissons, lui fit subir interrogatoires et supplices, le fit enfin décapiter, le 31 octobre. Sur le lieu de son martyre, s'éleva une ville qui prendra son nom: Saint-Quentin. 
Illustration: Laissez-vous conter Saint-Quentin (Saint-Quentin, ville d'art et d'histoire)
Quentin est le fils d'un sénateur romain, (cinquième enfant, si l'on en croit son nom) serait venu en Gaule avec saint Lucien, futur évêque de Beauvais, en mission d'évangélisation. Établi à Amiens il est décapité à Augusta Veromandum, capitale du Vermandois, qui deviendra Saint-Quentin. Il est fêté le 31 octobre. (source: Saints du Pas de Calais - diocèse d'Arras)
Saint Quentin fut un de ces jeunes Romains qui, comme saint Crépin et saint Crépinien, vinrent prêcher l’Évangile dans les Gaules et y communiquer le trésor de la foi qu’ils avaient reçu... (diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin)
Dans le Vermandois, en Gaule Belgique, vers la fin du IIIe siècle, saint Quentin, martyr, qui était de l’Ordre sacerdotal et fut mis à mort pour le Christ sous l’empereur Maximien.


Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 5032
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: octobre   Mer 1 Nov - 17:49

ACCUEIL  /  SOCIÉTÉ  /  RELIGIONS

Recevez gratuitement notre newsletter La Matinale
Chaque matin, l'essentiel de l'actualité


 Je m'inscris !

[size=33]La Toussaint, qu’est-ce que c’est ?[/size]
Modifié le 01/11/2017 à 15:34 | Publié le 01/11/2017 à 06:30 - 0
Écouter



  • Reportage HS Cathédrales. Vitrail de l'Ascension situé dans le Bas Côté gauche de la Nef de la Cathédrale Saint Julien du Mans. Ce vitrail datant du XIe siècle est le plus ancien dans un édifice religieux. Il vient d'être restauré. | Eddy LEMAISTRE...


     




La Toussaint est une fête catholique. L’Église honore, ce jour-là, tous les saints, reconnus ou pas. Mais la confusion règne souvent entre la Toussaint et le jour des défunts, le 2 novembre.
Aux yeux de l’Église catholique, les saints « ont été de vivants et lumineux témoins du Christ ». Un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation ».
Beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Évangile. C’est pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les catholiques célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.
La Conférence des évêques de France rappelle que tous les hommes sont appelés à la sainteté, « par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles ».
Historiquement, La Toussaint a été longtemps célébrée à proximité des fêtes de Pâques et de la Pentecôte. C’est peut-être à partir du VIIIe siècle que la Toussaint est fêtée le 1er novembre, à l’initiative du pape Grégoire III. Mais c’est en 835, que le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans le monde entier.
Au cours de la messe de la Toussaint, l’Évangile qui est lu est le texte des Béatitudes. Il trace un itinéraire de sainteté, avec plusieurs voies possibles, que chaque chrétien est invité à suivre à la suite du Christ.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 
octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L'ouragan en Bretagne octobre 1987
» Hastings,14 octobre 1066- Pierre Bouet
» BILAN SEPTEMBRE/OCTOBRE (edit avec photos)
» lundi 24 octobre
» Octobre Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
club des anges :: L'éphéméride-
Sauter vers: