club des anges

Discussion générale en toute simplicité
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: septembre   Ven 1 Sep - 7:26

Rappel du premier message :



Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
violette64
Admin


Nombre de messages : 4227
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: septembre   Mar 26 Sep - 12:13

[size=30]Saints Côme et Damien[/size]


Martyrs à Cyr (3ème s.)



Dès le Ve siècle, on trouve, en Orient et à Rome, des basiliques, des oratoires, de hôpitaux qui portent leurs noms. Il est très vraisemblable qu'ils soient morts ensemble pour la foi dans la ville de Cyr en Syrie. Peut-être même étaient-ils frères, selon ce que dit la légende. Venus d'Arabie pour exercer la médecine, ils soignaient les pauvres, délivraient les énergumènes, rendaient l'espoir aux pessimistes et la joie aux mélancoliques. Le gouverneur Lysias qu'ils avaient soigné, les condamna cependant à d'horribles tortures puis à être décapités. Ils étaient chrétiens. 
Fêtés le 1er juillet ou le 1er novembre en Orient. 
L’histoire qui suit, résumé des légendes entourant ces saints jumeaux, justifie suffisamment qu’au Moyen Age, ils soient devenus les patrons des docteurs ainsi que d’une variété de professions associées à la médecine, comme, à un certain moment, les barbiers.
Côme et Damien sont les principaux et les plus connus de ces saints vénérés en Orient comme 'anargyroi', les 'sans argent'. Ils pratiquaient en effet la médecine sans demander de rémunérations à leurs patients. (Diocèse aux Armées françaises)
Illustration: Saint Côme et Saint Damien - Société d'Histoire de la Pharmacie 
Le 26 septembre, le martyrologe romain fait mémoire des saints Côme et Damien, martyrs. Leur martyre fit d’eux des frères et les miracles fleurirent sur leur tombe, à Cyr en Syrie du nord, au point qu’ils furent considérés comme des médecins guérissant les malades gratuitement.
Martyrologe romain
Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: septembre   Mar 26 Sep - 13:06

merci violette


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: septembre   Mer 27 Sep - 6:27



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 4227
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: septembre   Mer 27 Sep - 18:47

[size=30]Saint Vincent de Paul[/size]


Fondateur de la congrégation de la Mission et des Filles de la Charité (✝ 1660)



Monsieur Vincent n'oubliera jamais que, quand il était petit, il gardait les porcs dans la campagne landaise. Il en rougissait à l'époque et s'il voulut devenir prêtre, ce fut surtout pour échapper à sa condition paysanne. Plus tard, non seulement il l'assumera, mais il en fera l'un des éléments de sa convivialité avec les pauvres et les humiliés. A 19 ans, c'est chose faite, il monte à Paris parce qu'il ne trouve pas d'établissement qui lui convienne. Le petit pâtre devient curé de Clichy un village des environs de Paris, aumônier de la reine Margot, précepteur dans la grande famille des Gondi. Entre temps, il rencontre Bérulle qui lui fait découvrir ce qu'est la grâce sacerdotale et les devoirs qui s'y rattachent. Il appellera cette rencontre "ma conversion". Il renonce à ses bénéfices, couche sur la paille et ne pense plus qu'à Dieu. Dès lors son poste de précepteur des Gondi lui pèse. Il postule pour une paroisse rurale à Châtillon-les-Dombes et c'est là qu'il retrouve la grande misère spirituelle et physique des campagnes françaises. Sa vocation de champion de la charité s'affermit. Rappelé auprès des Gondi, il accepte et enrichit son expérience comme aumônier des galères dont Monsieur de Gondi est le général. Ami et confident de saint François de Sales, il trouve en lui l'homme de douceur dont Monsieur Vincent a besoin, car son tempérament est celui d'un homme de feu.  Pour les oubliés de la société (malades, galériens, réfugiés, illettrés, enfants trouvés) il fonde successivement les Confréries de Charité, la Congrégation de la Mission (Lazaristes) et avec sainte Louise de Marillac, la Compagnie des Filles de la Charité. Plus que l'importance de ses fondations, c'est son humilité, sa douceur qui frappe désormais ses contemporains. Auprès de lui chacun se sent des envies de devenir saint. Il meurt, assis près du feu, en murmurant le secret de sa vie: "Confiance! Jésus!". 


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: septembre   Jeu 28 Sep - 6:23



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 4227
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: septembre   Jeu 28 Sep - 11:53

[size=30]Saint Venceslas[/size]


Duc de Bohême et martyr (✝ 929)



Vratislas, duc de Bohème, laissait deux fils en mourant: Venceslas, l'héritier âgé de treize ans, et Boleslas, de deux années plus jeune. Drahomira leur mère exerça la régence, mais restait attachée à l'ancien culte comme Boleslas, alors que Venceslas était devenu chrétien. Durant les cinq années de sa régence, elle persécuta les chrétiens et Venceslas lui-même devait se cacher pour entendre la messe. A 18 ans, quand il monta sur le trône, il construisit des églises, ouvrit des monastères, rappela les prêtres exilés. Il gouvernait sagement et ses mœurs étaient pures. Il fut assassiné par son frère qui convoitait le trône et avait pris la tête du parti païen. Boleslas l'attaqua par surprise devant l'église où il se rendait à la messe. Venceslas ne tira pas son épée: "Je ne serai pas fratricide. Je te pardonne." Il avait vingt-trois ans.
Saint Venceslas est le patron de la République tchèque et le 28 septembre y est fête nationale.
Mémoire de saint Venceslas, martyr. Duc de Bohême élevé par sa grand-mère, sainte Ludmilla, dans la sagesse divine et humaine, il se montra sévère pour lui-même, pacifique dans l’administration de son pays, plein de bonté pour les pauvres; il racheta des foules d’esclaves païens sur le marché de Prague, pour qu’ils soient baptisés; après bien des difficultés supportées pour gouverner ses sujets et les instruire de la foi chrétienne, il fut trahi par son frère Boleslas et tué par des sicaires dans l’église de Boleslava, en 935.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: septembre   Ven 29 Sep - 6:30



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 4227
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: septembre   Ven 29 Sep - 11:57

[size=32]SAINT MICHEL ARCHANGE
29 septembre
Patron des policiers[/size]

(Paris)
Citation :
Citation :
QUAND Dieu créa les anges, ces esprits de lumière qui entourent son trône céleste, Il leur fit don de sainteté, de beauté et de sagesse. Cependant, avant de leur permettre de Le voir dans la gloire du ciel, Il voulut les mettre à l'épreuve.
Un des plus grands anges du ciel se nommait Lucifer, qui veut dire "porteur de lumière". Il était tellement orgueilleux de sa puissance qu'il lança ce cri de désobéissance envers Dieu: "Je ne servirai pas Dieu".
Mais un autre grand archange lança ce cri d'amour et d'obéissance: "Mi-cha-el (Qui est comme Dieu?) Dans une lutte acharnée, les bons anges réussirent à faire reculer les mauvais jusqu'en enfer. En récompense pour son amour et son obéissance, Dieu fit de Michel le prince de toutes les armées célestes.
Dès le tout début des temps, saint Michel fut le chef du peuple choisi de Dieu. Dans le Nouveau Testament, il est l'ange gardien et le protecteur de l'Eglise catholique.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: septembre   Sam 30 Sep - 5:53



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 4227
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: septembre   Sam 30 Sep - 11:37

[size=30]Saint Jérôme[/size]

Père et Docteur de l'Eglise (✝ 420)

Jérôme est un étudiant romain plein d'allant. Il demande le baptême à 19 ans et son tempérament entier ne beteçoit d'autre vie que consacrée à Dieu. Mais où et comment? A la recherche de sa vocation, il se met à voyager. Il passe tout d'abord deux années dans le désert de Chalcis en Syrie: un petit stage d'érémitisme ascétique et contemplatif, dans la méditation amoureuse des Écritures, est la meilleure formation pour le service du Seigneur. Mais Jérôme a besoin d'action. Il se rend alors à Antioche, fameuse pour son école exégétique. Il y apprend le grec et l'hébreu et y reçoit le sacerdoce. Passant par Constantinople, il découvre l'exégèse d'Origène et se met sous la direction de saint Grégoire de Nazianze. Mais toujours indécis sur ce qu'il doit devenir, il retourne à Rome. Là sa grande culture fait de lui le secrétaire du pape Damase. Il a aussi beaucoup de succès auprès des laïcs: un petit cercle de dames chrétiennes, des admiratrices inconditionnelles dont il est le père spirituel, se rassemble autour de lui. A la mort de saint Damase, il doit quitter Rome où son bouillant caractère lui a valu beaucoup d'ennemis. Ses 'dames' le suivent jusqu'à Bethléem où il fonde pour elles un petit monastère. Il a trouvé le lieu de sa vocation. Il se consacre à l'étude de la Bible qu'il traduit en latin 'la Vulgate' sans négliger de se brouiller avec de nombreuses personnalités et de s'immiscer dans toutes les querelles de l'époque. Il passe, dans l'histoire, pour l'un des plus mauvais caractères de la communion des saints. Mais son affectivité exacerbée le rend très proche de nous. On le plaint d'avoir été irascible et vindicatif. On l'admire pour son amour du Christ et de la Parole de Dieu. 
A lire: lors de la catéchèse de Benoît XVI à l'audience générale du 7 novembre 2007 l'évocation de saint Jérôme (né vers 347), qui "mit la Bible au cœur de son existence et en réalisa une traduction latine. Il la commenta dans ses écrits mais surtout s'appliqua à la vivre quotidiennement".
Mémoire de saint Jérôme, prêtre et docteur de l’Église. Né en Dalmatie, il étudia à Rome et y fut baptisé; nourri de toute la culture antique, mais attiré par la vie contemplative, il fit dans le désert de Syrie l’apprentissage de la vie monastique et fut ordonné prêtre. Revenu à Rome, il fut secrétaire du pape saint Damase; de là il se retira à Bethléem pour y mener la vie monastique et se montra un savant remarquable pour traduire en latin et commenter les saintes Écritures. Il prit sa part, d’une manière admirable, de bien des besoins de l’Église et, parvenu à un âge avancé, mourut en paix en 420.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 11503
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: septembre   Sam 30 Sep - 14:23

merci violette


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: septembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
septembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» élections sénatoriales fixées au 21 septembre
» BILAN SEPTEMBRE/OCTOBRE (edit avec photos)
» Argelès plage en septembre
» alerte meteo pour le 3 septembre (maintenus pour le 4)
» Estonia coula le 28 septembre 1994 avec 989 personnes à bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
club des anges :: L'éphéméride-
Sauter vers: