club des anges

Discussion générale en toute simplicité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: juin   Jeu 1 Juin - 6:27



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Jeu 1 Juin - 11:30

[size=30]Saint Justin[/size]


Philosophe et martyr (✝ 165)



Il naquit à Naplouse, ville de Palestine bâtie sur l'ancien site de Sichem. Ses parents étaient des païens très aisés qui lui firent faire des études très poussées. Il est alors à la recherche de la sagesse. Il en parle dans ses 'dialogues avec Tryphon' où il nous raconte sa longue quête. Il se confie à un maître stoïcien, mais celui-ci ne lui parle pas de Dieu. Il le quitte pour un disciple d'Aristote qui ne s'intéresse qu'à ses honoraires. Les platoniciens lui offrent une doctrine solide et exaltante. Saint Justin pensait avoir trouvé ce qu'il cherchait. Mais sa rencontre avec un chrétien le fait aller plus loin: la vérité tant recherchée, seul le Christ peut la lui donner. A trente ans, devenu chrétien, il ne renie pas sa quête philosophique. Elle est, à ses yeux, une préparation de la révélation chrétienne, chaque doctrine contenant une parcelle de la vérité totale qui se trouve dans le Christ. Il commence alors une carrière d'enseignant, fonde des écoles de philosophie à Ephèse puis à Rome. C'est alors que l'empereur Marc-Aurèle commence sa grande persécution. Saint Justin refuse de sacrifier aux dieux et il est décapité.
Illustration: Saint Justin dans André Thevet, Les Vrais Portraits et Vies des Hommes Illustres, 1584
Le 21 mars 2007, Benoît XVI a présenté la vie de saint Justin, philosophe et martyr, le plus important des Pères apologistes du IIe siècle, dans sa catéchèse...
A lire:
Apologie pour les chrétiens par Justin éditions du Cerf
Justin martyr Apologie pour les chrétiens par Charles Munier éditions du Cerf
Mémoire de saint Justin, martyr. Philosophe, quand il eut découvert la vraie sagesse dans la vérité du Christ, il la suivit entièrement, la montra dans son comportement, l’enseigna, la défendit par ses écrits et mit le sceau à son témoignage par sa mort à Rome, sous l’empereur Marc Aurèle, entre 163 et 167. Après avoir présenté à l’empereur son Apologie pour la religion chrétienne, il fut traduit devant le préfet Rusticus, se déclara chrétien et fut condamné à mort.
Avec lui sont commémorés ses disciples: les saints martyrs Chariton, et Charite, Évelpiste et Hiéron, Pacon et Libérien, qui reçurent en même temps que lui la couronne de gloire.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
t'ite fée
Admin
avatar

Nombre de messages : 6243
Age : 60
Localisation : Tourcoing Nord
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: juin   Jeu 1 Juin - 16:51



t'ite fée
Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Ven 2 Juin - 6:22



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Ven 2 Juin - 11:26

Accueil » Découvrir la Bible » Les personnages de la Bible et les Saints chrétiens » Sainte Blandine
Sainte blandine


Sainte Blandine, dite de Lyon, est une chrétienne d’origine du Proche Orient. Elle vécut de la première communauté chrétienne de Lugdunum (Lyon). Elle fut martyrisée durant le mois de juillet 177 sous Marc Aurèle.



Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Sam 3 Juin - 6:46



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Sam 3 Juin - 11:39

[size=30]Saint Kevin[/size]


Abbé de Glendalough (✝ 618)



Kelvin, Kelvyn ou Caoimhín
Chez les irlandais, il ne le cède en popularité qu'à saint Patrick. Il fonda dans un site admirable le célèbre monastère de Glendalough, près de Dublin. Ceux qui s'y rendaient sept fois en pèlerinage gagnaient autant d'indulgences que s'ils faisaient le pèlerinage des sept basiliques romaines. 
En anglais:
- Paroisse Saint-Kevin de Glendalough, archidiocèse de Dublin
- Site de la commune de Glendalough, Monastic City

À Glendalough en Irlande, l’an 622, saint Kévin ou Coemgen, abbé, qui fonda un monastère, où il fut le père et le chef d’un grand nombre de moines.
 

Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Dim 4 Juin - 5:49



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Dim 4 Juin - 11:26

La Pentecôte (du grec ancien πεντηκοστὴ ἡμέρα / pentêkostề hêméra, « cinquantième jour ») est une fête chrétienne qui célèbre la venue du Saint-Esprit, cinquante jours après Pâques, sur les apôtres de Jésus-Christ et les personnes présentes avec eux, rapportée dans les Actes des Apôtres.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Lun 5 Juin - 8:27



Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Mar 6 Juin - 6:45



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Mar 6 Juin - 11:48

[size=30]Saint Norbert de Xanten[/size]


Archevêque de Magdebourg (✝ 1134)



Évêque de Magdebourg. Norbert était un jeune noble, apparenté à l'empereur d'Allemagne, chanoine prébendé de la collégiale de Xanten en Rhénanie, délaissant ses devoirs de clerc pour vivre à sa guise une vie bien agréable et vide. A 35 ans, la route de Wreten en Westphalie fut pour lui un chemin de Damas. Il y est foudroyé par une conversion subite. Délaissant ses biens, il se consacre au service de l'Église dans l'esprit de la réforme grégorienne. Fidèle à son époque, il embrasse la pauvreté et devient prédicateur itinérant dans toute l'Europe, incitant les clercs à mener la vie commune, propre à leur état. Pour enraciner cette réforme profonde des mœurs ecclésiastiques, il fonde à Prémontré, près de Laon, une communauté de chanoines réguliers alliant la pratique de leur sacerdoce séculier avec la vie régulière des moines. Nommé archevêque de Magdebourg (où les clercs, mécontents de ses réformes, tenteront de l'assassiner), il verra de son vivant la fondation d'une dizaine de communautés prémontrées à travers l'Europe.
Illustration: Saint Norbert recevant la règle de saint Augustin pour son ordre.
Quelques abbayes de Prémontrés:


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Mer 7 Juin - 5:59



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Mer 7 Juin - 11:53

[size=30]Saint Gilbert[/size]


religieux prémontré (✝ 1152)



Il avait pris part à la deuxième croisade (1147-1149). A son retour, il se fait religieux prémontré à Neuffontaines dans l'Allier en fondant lui-même un monastère. Il en construisit un deuxième à Aubeterre pour sa femme sainte Péronelle, et sa fille, la bienheureuse Poncie. Sainte Péronelle en fut la première abbesse et la bienheureuse Poncie lui succéda.
Gilbert, chevalier, appartenait à la haute noblesse d’Auvergne. Sur les conseils d’Ornifiers, abbé prémontré de Dilo, il s’engagea dans la deuxième croisade (1147-1149) prêchée par saint Bernard à Vézelay, et conduite par le roi de France Louis VII. La croisade se transforma en désastre militaire. Rescapé de cette périlleuse entreprise, Gilbert résolut, de concert avec son épouse Pétronille et sa fille Poncia, de se consacrer à Dieu dans la vie religieuse. Il donna une partie de son immense fortune aux pauvres et construisit un monastère de moniales dans lequel entrèrent sa femme et sa fille. Après avoir lui-même pris l’habit prémontré à Dilo, Gilbert construisit l’abbaye de Neuffontaines et en devint le premier abbé en 1150. Fidèle au charisme de saint Norbert, il construisit un hôpital qui devint rapidement célèbre par les miracles que Gilbert y accomplissait.
Pénitent et charitable, il attira une foule de malades et de pécheurs, désireux de soulager leurs maux physiques et spirituels. On lui amenait de tous côtés des enfants gravement malades. Il leur imposait les mains et les rendait guéris à leurs parents. Epuisé par la pénitence et le labeur, il mourut le 5 juin 1152. Selon ses vœux, on l’enterra dans le cimetière des pauvres de l’abbaye. Comme saint Gilbert bénéficiait d’une grande dévotion populaire et à la suite de nombreux miracles, Jean Lepaige, procureur de l‘Ordre, encouragea la recherche des restes mortels du fondateur. Les ossements furent retrouvés le 26 octobre 1645. La fête de saint Gilbert rappelle la date de cette translation. En 1791, pendant le tumulte de la Révolution française, les reliques furent transférées dans l’église Sint-Didier, pour les mettre à l’abri. On ne les a jamais retrouvées. Le pape Benoît XIII reconnut son culte le 22 janvier/8 mars 1728. 
Vie des Saints et Bienheureux - Postulator Generalis Ordinis Praemonstratensis 
A lire aussi: Gilbert, militaire et saint - La sainteté est parfois une véritable histoire de famille. (Maison diocésaine Saint-Paul - diocèse de Moulins)
Un internaute nous signale: Il est nommé Gilbert de Neuffonts par JC.Souliac (in Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, 1933, ISSN 1153-2599) qui écrit "brillant homme du Moyen Age, il fut appelé à la cour de France sous Louis VI le Gros, puis Louis VII le Jeune, avec qui il fit la deuxième croisade. A l'issue de celle-ci, il décida de vendre ses biens et de se consacrer à Dieu et aux soins des lépreux. Dans ce but, il fonda en 1151 l'abbaye de Neuffonts (...)"
En Auvergne, l’an 1152, saint Gilbert, abbé de l’Ordre des Prémontrés, qui vécut d’abord en ermite, puis construisit à Neuffontaines un monastère et un hôpital.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Mer 7 Juin - 12:42

merci violette


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Jeu 8 Juin - 6:31



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Jeu 8 Juin - 11:40

Saint Médard
Évêque de Noyon - (457-545)
Saint Médard, l’un des plus célèbres pontifes de l’Église de France au VIer siècle, naquit vers l’an 457, à Salency, en Picardie, de parents profondément chrétiens. Dieu les bénit en leur donnant pour fils deux futurs saints évêques, Médard et Gildard.
La jeunesse de Médard fut remarquable par sa grande compassion pour les pauvres et les malheureux ; il s’assujettissait à des jeûnes rigoureux, afin de leur distribuer sa nourriture. Un jour, il rencontra un mendiant aveugle qui était presque nu ; il se dépouilla de son habit pour l’en revêtir ; et comme on lui demandait ce qu’il en avait fait, il dut répondre qu’il l’avait donné à un pauvre aveugle dont la misère l’avait touché.
Un autre jour, son père, revenant de la campagne avec un grand nombre de chevaux, le chargea de les conduire dans un pré et de les y garder en attendant l’arrivée de ses domestiques. Tout à coup Médard aperçut un villageois chargé de harnais qu’il portait à grand-peine : "Eh ! mon ami, lui dit l’enfant, pourquoi vous chargez-vous d’un si pesant fardeau ? — C’est, répondit le paysan, que mon cheval vient de périr par accident ; j’emporte ses harnais, mais sans espoir de pouvoir acquérir un autre cheval." L’enfant, ému de compassion, prit un des chevaux confiés à sa garde et le força de l’emmener. Le Ciel témoigna par un prodige combien cet acte de charité Lui était agréable ; car, après que Médard eu rendu compte à son père de son action, on trouva le nombre des chevaux complet.
De plus, tous les gens de la maison virent un aigle couvrir Médard de ses ailes pendant une grosse pluie qui était tout à coup survenue. La vie de l’étudiant et du prêtre répondit à de si admirables commencements ; toutes les oeuvres de zèle auxquelles peut se livrer un ministre des âmes lui étaient connues et familières.
En 530, il fut élu évêque et sacré par saint Rémi. La dignité épiscopale ne lui fit rien retrancher de ses pénitences. On vit ce saint vieillard, à l’âge de soixante-douze ans, parcourir les villages, les bourgs et les hameaux, prêchant, consolant son peuple, administrant les sacrements avec un zèle infatigable. Il étendit le règne de la foi en quelques parties de son diocèse demeurées païennes ; et, par ses travaux comme par ses miracles, il eut la douce joie de sauver un grand nombre d’âmes. C’est de sa main que la reine Radegonde reçut le voile de religieuse.
Enfin Médard, âgé de quatre-vingt-sept ans, plus chargé encore de vertus et de mérites que d’années, rendit son âme au Créateur, en l’an 545.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Ven 9 Juin - 6:19



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Ven 9 Juin - 11:39

[size=30]Bienheureuse Diane d'Andalo[/size]

Directrice de la communauté des dominicaines de Sainte-Agnès à Bologne (✝ 1236)

Après une vie futile et mondaine, elle décida d'entrer, malgré sa famille, chez les dominicaines de Bologne. Elle devint alors si proche du Christ que sa sainteté attirait à elle de nombreux chrétiens et chrétiennes avides de vie spirituelle.
À Bologne en Émilie, l’an 1236, la bienheureusse Diane d’Andalo, vierge, qui dut surmonter tous les empêchements que mettait sa famille, avant de consacrer, entre les mains même de saint Dominique, sa volonté de vivre dans le cloître, et d’entrer au monastère de Sainte-Agnès, qu’elle avait elle-même fondé.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Sam 10 Juin - 6:50



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Sam 10 Juin - 11:42

[size=30]Saint Landry[/size]


Evêque de Paris (✝ 656)



Évêque de Paris et fondateur de l'Hôtel-Dieu. Avant son élection épiscopale, il fut peut-être fonctionnaire à la chancellerie du roi Clovis II, vers 640. Selon la tradition, il vendit ses meubles et même des vases sacrés en surnombre, pour secourir les pauvres lors d'une famine. Les Archives nationales de France conservent sa signature originale au bas de l'acte de confirmation royale d'un privilège qu'il avait accordé aux moines de Cluny. Son tombeau était un lieu de pèlerinage à Saint Germain l'Auxerrois.
Voir aussi "...il laisse le souvenir d’une immense charité..." Saint Landry - diocèse de Paris
"...Pendant la famine de 651, il vendit la vaisselle et le vases sacrés pour nourrir son peuple. c’est lui qui aurait fondé l’Hôtel Dieu et amené les bénédictins à Saint Denis..." Evêques du Haut Moyen-âge.
Un internaute nous signale:
"qu'une statue de Saint Landry se trouve en façade, à droite, de l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris. La main gauche tient un livre fermé, la droite montre son cœur."
À Paris, vers 656, saint Landry, évêque. Pour venir en aide aux miséreux lors d’une famine, il vendit, rapporte-t-on, les vases sacrés et construisit un hospice près de la cathédrale.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Dim 11 Juin - 8:06



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Dim 11 Juin - 12:32

[size=30]Saint Barnabé[/size]


disciple et compagnon de saint Paul, apôtre (1er s.)



Lévite originaire de Chypre, Barnabas, voir les Actes des Apôtres, chap 4, verset 36 et suite... 
"Joseph, que les Apôtres avaient surnommé Barnabé (ce qui veut dire : l'homme du réconfort), était un lévite originaire de Chypre. Il avait une terre, il la vendit et en apporta l'argent qu'il déposa aux pieds des Apôtres." aelf
"Barnabé nous est connu par le livre des Actes des Apôtres. Juif originaire de Chypre, il est un chrétien des toutes premières communautés de l’âge apostolique. Il accepte de mettre tous ses biens à la disposition de l’Église et surtout, discernant le charisme de Paul, il a l’audace d’introduire cet ancien persécuteur de chrétiens auprès des apôtres. Envoyé par l’Église de Jérusalem à Antioche de Syrie il découvre que les païens accueillent avec joie la Bonne Nouvelle de Jésus. Associant Paul à cette annonce de l’Évangile, on peut dire que Barnabé a favorisé sa vocation missionnaire. Il participera avec lui à son premier voyage à Chypre et en Asie Mineure et témoignera avec lui à Jérusalem devant tous les responsables de l’Église des merveilles que Dieu accomplit chez les païens. Ce témoignage sera déterminant pour que l’Église accepte d’accueillir en son sein des païens sans leur imposer les obligations du judaïsme. L’un et l’autre devant avoir leur caractère, Barnabé se sépare de Paul après un différend au sujet d’un certain Jean-Marc, probablement le futur auteur de l’Évangile de Marc. Barnabé retourne alors à Chypre où la Tradition le fait mourir martyr. Bien que n’ayant pas fait partie des Douze, Barnabé, comme Paul, est honoré avec le titre d’Apôtre. Sa vie montre que, sous l’impulsion de l’Esprit Saint, l’Église est missionnaire et catholique (universelle) dès ses origines." (P.Alain Eck, Eglise en Pays d'Hérault, n°83)
Illustration: Statue de saint Barnabé datant du XVIe siècle - séminaire de Québec 
Le 11 juin, mémoire de saint Barnabé, Apôtre. Cet homme de bien, rempli de l’Esprit Saint et de foi, comptait parmi les premiers fidèles de Jérusalem. Il annonça l’Évangile à Antioche, introduisit dans le groupe des frères Paul de Tarse à peine converti, et l’accompagna dans son premier voyage pour évangéliser l’Asie mineure. Il intervint au Concile de Jérusalem et, de retour à Chypre, sa patrie, il y diffusa l’Évangile.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Dim 11 Juin - 12:36

merci violette


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Lun 12 Juin - 6:20



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Lun 12 Juin - 7:26

[size=30]Saint Guy[/size]

Martyr (✝ 303)

Saint Vite (en latin Vitus) ou saint Guy, saint Guido, selon les pays, originaire de Sicile, témoigna de sa foi au Christ comme martyr, vers 303, à Rome, sous l'empereur Dioclétien. Des reliques furent transportées par les moines bénédictins à Saint Denis en France au début du IXe siècle puis en 836 au monastère de la Nouvelle-Corbie, Corwey en Westphalie, toujours par des moines bénédictins. Quelques éléments des reliques de saint Vite, furent transférées à Prague, à la demande du duc de Bohème, saint Venceslas, à la fin du Xe siècle. Le culte de saint Guy ou Vite, était très répandu dans le nord de la France et en Belgique.
Au XIVe siècle, lors d'une grave épidémie, il fut invoqué et c'est ainsi que l'on parle de "la danse de saint Guy" dont il guérissait les malades qui demandaient son intercession.
En Lucanie, saint Guy, martyr, probablement sous Dioclétien, vers 303.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
t'ite fée
Admin
avatar

Nombre de messages : 6243
Age : 60
Localisation : Tourcoing Nord
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: juin   Lun 12 Juin - 19:27

vwxdf


t'ite fée
Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Mar 13 Juin - 6:21



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: juin   Mar 13 Juin - 11:51

[size=30]Saint Antoine de Padoue[/size]


Frère mineur, docteur de l'Église (✝ 1231)



Né à Lisbonne, ce contemporain de saint François d'Assise s'appelait en réalité Fernando. De famille noble aux traditions militaires, il entra tout jeune chez les Chanoines Réguliers de Saint Augustin à Coïmbra où il fut ordonné prêtre. En 1220, quand les restes des premiers martyrs franciscains furent ramenés du Maroc au Portugal, il entra chez les Frères Mineurs et prit le prénom d'Antoine. Il désirait lui aussi aller au Maroc afin d'y mourir martyr. Tombé malade pendant le voyage, il dut rentrer en Europe. 
En 1221, il est à Assise au chapitre de l'Ordre et ses frères découvrent alors ses talents de prédicateur et de théologien. Ayant remplacé 'au pied levé' un prédicateur empêché, il étonne ses frères qui, désormais, l'envoient prêcher plutôt que de balayer. Avec la permission de saint François, il enseigne à Bologne, Toulouse, Montpellier et Limoges. A Brive-la-Gaillarde, on conserve même le souvenir des grottes où il se retira quelque temps dans la prière solitaire. C'est aussi dans cette ville qu'il retrouva miraculeusement un manuscrit dérobé, y gagnant du même coup sa spécialité posthume pour lui faire retrouver les objets perdus. En 1229, il est élu provincial de l'Italie du Nord. 
La fin de sa vie est dominée par la prédication où il excelle. Il se trouve à Padoue pour prêcher le Carême en 1231. C'est là qu'il meurt d'épuisement à 36 ans, dans cette ville qui le vénère et qui lui donne son deuxième nom, saint Antoine de Padoue. Il est "Docteur de l'Église", mais la piété populaire préfère en lui l'intercesseur efficace.
Il a été nommé saint patron du Portugal en 1934 par le pape Pie XI.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: juin   Mer 14 Juin - 6:20



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: juin   

Revenir en haut Aller en bas
 
juin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» exposition Beckett à Beaubourg jusqu'au 25 juin
» quoi faire fin mai et juin
» Contre le decret du 3 Juin 2010 Condamnant les défendeurs de la cause "Animale"
» Norvège - croisière au nord - juin 2011
» 24 Juin 1204 - 24 Juin 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
club des anges :: L'éphéméride-
Sauter vers: