club des anges

Discussion générale en toute simplicité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: mai   Lun 1 Mai - 8:02

Rappel du premier message :



Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
belleange
Admin


Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Sam 13 Mai - 7:54

Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Sam 13 Mai - 12:03

[size=30]Sainte Rolende[/size]


Vierge (✝ 774)



Fille de Didier, le roi des Lombards, elle avait toutes les qualités, y compris une grande beauté. Donnée en mariage par son père au roi d’Écosse, elle faussa compagnie aux seigneurs écossais qui la conduisaient vers son royal prétendant. Elle voulut se réfugier à Cologne au monastère de Sainte-Ursule, mais elle tomba malade à Villers-Poterie où elle mourut. Quelques années plus tard, l'évêque de Liège vint en personne lui dédier une église.
Un internaute nous précise: "Sainte Rolande décédée en 774 doit s’orthographier Rolende: il ne s’agit pas du féminin de Roland mais son nom dérive du forme latinisée d’un prénom germanique.
Le procès de canonisation semble avoir été brulé lors de l'incendie de l'église de Gerpinnes (au XVIe siècle), mais il est avéré qu'en mai 1103, le prince-évêque de Liège, Otbert, est venu reconnaître officiellement la sainteté de Rolende à Gerpinnes où elle était vénérée et où elle était enterrée."
Elle est encore très vénérée et une marche rassemblant 3000 marcheurs est organisée le lundi de Pentecôte, voir sur le site du syndicat d'initiatives de Gerpinnes Pentecôte & Ste Rolende. Ses reliques reposent dans l'église de Gerpinnes (Belgique).


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Dim 14 Mai - 7:20



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Dim 14 Mai - 12:13

[size=30]Saint Matthias[/size]


Apôtre (1er s.)



 Judas vient de se pendre. Il lui faut un successeur pour compléter le chiffre de 12 apôtres choisis par le Maître pour marquer les 12 tribus d'Israël. Parmi les témoins de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus, le conseil présente deux candidats possibles. Saint Matthias est choisi par Dieu lui-même, le maître du sort et de l'existence. Il suivait Jésus depuis le baptême du Jourdain. On en fait l'évangélisateur de l'Éthiopie, d'autres le font mourir martyr en Judée. 
Illustration: tirage nomination de saint Matthias - paroisse de la vallée de l'Aisne 
"On tira au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut dès lors associé aux onze Apôtres." Actes des Apôtres, chap 1 
Fête de saint Matthias, Apôtre, le 14 mai (le 9 août pour les Églises d'Orient). Il avait suivi le Seigneur Jésus depuis son baptême par Jean jusqu’au jour où le Christ fut enlevé au ciel; aussi fut-il choisi par les Apôtres, après l’Ascension du Seigneur, pour prendre la place du traître Judas, être compté au nombre des Douze et devenir témoin de la Résurrection.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Lun 15 Mai - 6:28



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Lun 15 Mai - 12:00

[size=30]Sainte Denise[/size]


Martyre en Turquie (✝ v. 250)



Vierge, martyre avec ses compagnons les saints Pierre, André et Paul à Lampsaque dans l’Hellespont (peut-être en 251 d'après le martyrologe romain). Au proconsul qui l'invitait à sacrifier à la déesse Vénus, Pierre répliqua: "Il est plus nécessaire et plus glorieux pour moi d'offrir le sacrifice de l'adoration au Dieu vivant et véritable." Denise apprenant que l'un des accusés, Nicomaque, venait d'apostasier, s'écria: "Il s'est perdu à jamais dans l'autre monde." Les gardes s'aperçurent ainsi que cette jeune fille de 16 ans était chrétienne. Elle fut arrêtée, torturée puis décapitée.
Illustration: planche de saintetés - Pellerin imprimeur - Epinal - musée de l'Image
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Mar 16 Mai - 6:25



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Mar 16 Mai - 11:43

[size=30]Saint Honoré[/size]


Evêque d'Amiens (✝ 600)



Évêque d'Amiens, sans doute, il fut honoré au XIe siècle tant et si bien que sa renommée s'étendit à Paris où des picards émigrés lui construisirent une église. La rue Saint Honoré et le faubourg Saint Honoré l'ont rendu célèbre dans le monde entier, tout autant que la pâtisserie qui porte ce nom. Pour le reste, il nous est difficile de dire ce que sont les hautes qualités qui lui valurent un tel culte.
Au XVe siècle, fut érigée à Paris, en l'église St Honoré, la première confrérie de Boulangers ... illustration->
Honoré naquit au village de Port-le-Grand, en Ponthieu, au début du VIe siècle.
Quand ce jeune homme dissipé annonça à sa nourrice qu'il voulait devenir prêtre, elle était en train de faire cuire son pain. "Et quand ma pelle aura des feuilles, tu seras évêque !" se moqua la brave femme. Sous ses yeux ébahis, la pelle se mit à reverdir. En souvenir de ce miracle, en 1202, un boulanger parisien offrit 9 arpents de terre pour construire une chapelle à saint Honoré qui devint ainsi le saint patron des boulangers. (Cuisine à la française - Histoire de la cuisine - Les saints culinaires)
À Amiens, vers 600, saint Honoré, évêque.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Mer 17 Mai - 6:54



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Mer 17 Mai - 11:44

[size=30]Saint Pascal Baylon[/size]


Frère mineur en Espagne (✝ 1592)



Pascal est né dans le pays d'Aragon en Espagne, dans une famille de cultivateurs fort modestes. Durant son enfance, tout en gardant les moutons, il se plongeait avec délices dans la prière silencieuse qui lui donnait le désir de se consacrer à Dieu. Mais n'étant pas accepté dans la vie religieuse à cause de son manque d'instruction, il se place comme berger près du couvent pour participer aux offices, au moins de loin, quand sonnait la cloche. Finalement, il put entrer comme frère convers chez les franciscains et il y remplit la tâche de portier. Il rayonnait par son amabilité et sa douceur envers tous ceux qui se présentaient à la porte du couvent. Beaucoup de gens pour cette raison venaient lui demander conseil, même des prédicateurs qui estimaient que sa théologie était celle du cœur et non pas celle d'un intellectuel. Maltraité par les Huguenots au cours d'une mission dans la France déchirée par les guerres de religion, il leur pardonna en disant que c'est pour servir Dieu qu'ils l'avaient ainsi traité. Il puisait sa force dans sa ferveur pour l'Eucharistie et passait de longues heures en adoration silencieuse devant le Saint Sacrement. Après sa mort, les miracles se multiplièrent sur sa tombe. Le Pape Léon XIII le nomma patron des Congrès eucharistiques.
Illustration: Giovanni Battista Tiepolo, vision de Saint Pascal Baylon, XVIIe siècle - musée du Prado, Madrid
A lire
- Qui est Pascal Baylon? (Paroisse Saint-Pascal-Baylon, Canada)
- (site des Capucins, Denver, Colorado, en anglais): May 17: St. Paschal Baylon 
À Villa Réal, près de Valence en Espagne, l’an 1592, saint Pascal Baylon, religieux de l’Ordre des Mineurs, qui se montra toujours empressé et bienveillant envers tous et ne cessa de vénérer avec un ardent amour le mystère de la Sainte Eucharistie.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Jeu 18 Mai - 6:25



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Jeu 18 Mai - 11:50

[size=30]Saint Eric de Suède[/size]


Roi de Suède (✝ 1160)



ou Henri.
Éric IX, gendre du roi de Suède Smercher, élu pour lui succéder en 1141. Il montra grand soin pour l'administration de la justice. Il usa de toute son influence pour évangéliser ses sujets par la codification des lois de son royaume qu'il rédigea dans un esprit chrétien, sans vouloir les forcer à la conversion. Il travailla à la conversion des Finlandais et les ayant subjugués, décida de conquérir la Finlande, autant pour l'expansion de son domaine que pour y porter l'Évangile. 
Il fut assassiné en haine de la Foi, à sa sortie d'une messe, le 18 mai 1160, à Turku, port situé au sud-ouest de la Finlande.
Il est le saint patron de la ville de Stockholm (site en suédois - illustration, sceau de la ville avec son portrait) et un des saints patrons de la Suède. 
À Upsala en Suède, l’an 1160, saint Éric IX, roi et martyr. Il s’employa à gouverner le peuple dans son royaume avec sagesse et à protéger les droits des femmes, il envoya saint Henri comme évêque en Finlande pour y propager la foi du Christ et enfin, attaqué par les Danois alors qu’il assistait à la messe, il tomba sous les coups de ses ennemis.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Ven 19 Mai - 6:07



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Ven 19 Mai - 11:31

[size=30]Saint Yves[/size]


Yves Hélory, prêtre et juge en Bretagne (✝ 1303)



Il était le fils d'un chevalier breton. Orphelin très jeune, il est élevé par sa mère*. Puis il s'en vient à l'Université de Paris. Très doué, il y étudie les arts, c'est-à-dire les lettres, la théologie pour être prêtre, et le droit. Ayant parachevé ses études dans la prestigieuse faculté de droit d'Orléans, il revient au pays. On le nomme à la fois curé de Trédrez, petite paroisse près de Saint Michel en Grèves et official (juge ecclésiastique) à Tréguier. Sous l'influence de moines franciscains avec qui il a de longues discussions sur la perfection et la pauvreté, il se décide à partager ses ressources avec les pauvres. Juge, il assume ses fonctions dans un esprit de conciliation et de justice et, gratuitement, se fait le conseiller ou le défenseur des plaideurs démunis, gardant, sous les attaques parfois acerbes de ses collègues d'en face, une joyeuse égalité d'humeur. Fidèle à l'exemple des saints, saint Martin entre autres, à une vie de prière centrée sur l'Eucharistie et l'étude de l'Écriture Sainte, il s'adonne aussi à la prédication, souvent dans plusieurs paroisses le même jour, et à l'assistance spirituelle. Sa maison, le manoir de Minihy, devient un abri pour les pauvres. On l'appelle 'le prêtre saint'. Après sa mort, il connaîtra un culte populaire très fervent, en Bretagne et bien au-delà.
*La mère de saint Yves, Azou du Quinquis, était une femme très pieuse qui aimait répéter à son fils: 'Vivez mon fils de telle manière à devenir un saint'. Tourisme catholique en Côtes d'Armor. 
...A l’entrée de Pordic, près de la 4 voies, le village de Saint-Halory rappelle que la sœur de Saint Yves, Azou Héloury épousa en 1285 un noble pordicais, Yves Conen... - Communauté des paroisses du littoral ouest. 
Illustration: Saint Yves - Cathédrale de Tréguier (photo envoyée par un internaute)
"La renommée d’Yves Hélory de Kermartin est mondiale. Le 19 mai 1947, le VIe centenaire de sa canonisation par Clément VI (19 mai 1347) attirait à Tréguier, où la basilique–cathédrale garde son tombeau et ses reliques, cent mille pèlerins 'de toute nation et de toute langue', deux cardinaux, le nonce apostolique, de nombreux archevêques et évêques, des centaines de prêtres, les représentants officiels du gouvernement français et de plusieurs gouvernements étrangers, les délégués des universités, des barreaux de France, de Belgique, de Hollande, du Luxembourg, d’Angleterre, des Etats–Unis… 
Cet invraisemblable triomphe, suite et prélude à beaucoup d’autres, est la preuve de l’extraordinaire survie de Saint–Yves. Depuis plus de 600 ans, sa mémoire est en bénédiction. 
Pourquoi cet humble prêtre breton a-t-il laissé après lui un tel rayonnement?" (
site du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier)
"Juge intègre, avocat des pauvres, des veuves et des orphelins, providence de tous les nécessiteux, Yves Hélori fut aussi le modèle des pasteurs: prédicateur infatigable, il parcourut les campagnes, bouleversant les foules par le feu de sa parole et le rayonnement de sa vie. A sa mort, le 19 mai 1303, son tombeau ne tarda pas à devenir un véritable centre de pèlerinage... Il n'est guère de paroisse en Bretagne où le culte de saint Yves ne soit rappelé par une statue ou un vitrail." (diocèse de Quimper et Léon - Saint Yves)
Il fut canonisé le 19 mai 1347 par le pape Clément VI.

A lire aussi:
Message du Pape à Mgr Lucien Fruchaud, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, à l'occasion du septième centenaire de la naissance de saint Yves, le 19 mai 2003.
Près de Tréguier en Bretagne, l’an 1303, saint Yves, prêtre, qui, dans sa charge d’officiel, rendit la justice sans faire acception de personnes, favorisa la concorde, défendit pour l’amour du Christ les causes des orphelins, des veuves et des pauvres et accueillit chez lui les miséreux.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Sam 20 Mai - 7:38



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Sam 20 Mai - 12:01

[size=30]Saint Bernardin de Sienne[/size]


Frère mineur (✝ 1444)



Il naît dans une famille noble près de Sienne en Italie. Orphelin, il est élevé par son oncle. Très doué il fait de savantes études. Très pieux, il appartient à une confrérie de prière. Sa charité trouve à s'exprimer pleinement au cours de l'épidémie de peste qui ravage la ville en 1400. Il a 20 ans et tel est son dévouement qu'on lui confie la direction provisoire de l'hôpital. Deux ans plus tard, il entre chez les franciscains, y devient prêtre et son prieur lui donne la charge de la prédication. Ce sera désormais sa vocation principale. Saint Bernardin parcourt toute l'Italie, prêchant sur les places publiques car les églises sont trop petites. Parfois ce sont des milliers de personnes qui s'écrasent pour l'entendre et qui l'entendent parfaitement malgré l'épaisseur de la foule, tant sa voix est forte. Il parle d'une manière concrète, directe, alerte, insistant sur la vie chrétienne et sur la primauté absolue du Christ. Vie mystique, vie morale et vie sociale sont, chez lui, inséparables. Il aura également un rôle important dans la transformation de l'ordre franciscain connue sous le nom de "réforme de l'observance". 
Il présentait à tous le monogramme du Christ inscrit dans un disque. Ici, le disque qu'il tient contre sa poitrine porte le mot Caritas (charité). Source: église Saint-Eleusippe de Quinçay.
Le culte populaire dont il fut l'objet en Corse est lié à la place prépondérante des franciscains dans l'évangélisation de l'île. Ce prénom, autrefois très répandu et d'où est issu le patronyme des Bernardini, fut illustré par deux franciscains de Calenzana: Bernardin Alberti, vénérable moine mort en 1653 au couvent de Marcasso et un de ses petits parents qui fut maître des novices de S. Léonard de Port-Maurice... Dans nombre de villages on peut voir encore la gravure JHS sur les façades des maisons... (d'après 'Église de Corse en prière')
Voir aussi le site du diocèse d'Ajaccio 
Par sa parole et son exemple, à travers bourgs et villes d’Italie, il annonça l’Évangile au peuple, diffusa la dévotion au saint nom de Jésus et poursuivit inlassablement sa mission de prédicateur avec de grands résultats jusqu’à son dernier jour à L’Aquila dans les Abruzzes, en 1444.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Dim 21 Mai - 7:41



Revenir en haut Aller en bas
t'ite fée
Admin
avatar

Nombre de messages : 6243
Age : 60
Localisation : Tourcoing Nord
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: mai   Dim 21 Mai - 10:24



t'ite fée
Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Dim 21 Mai - 12:22

[size=30]Saint Constantin Ier le Grand[/size]


Empereur romain (✝ 337)



Les Eglises d'Orient fêtent tout spécialement et ensemble l'empereur et sa mère. L'Eglise en Occident les fête séparément. Hélène était l'épouse d'un obscur centurion romain à qui elle avait donné un fils. Mais voici que les circonstances font du centurion un empereur, l'empereur Constance II. Jugée trop peu décorative par le nouvel empereur parvenu au pouvoir, elle est répudiée sans autre forme de procès. Humblement, elle se retire, mais son fils lui reste fidèle et, quand il sera, lui aussi, devenu empereur en 306 sous le nom de Constantin, "égal des apôtres" comme l'appelle l'Orient chrétien, il rappellera sa mère et la comblera d'honneurs. On ne sait qui des deux devint chrétien le premier et convertit l'autre. Constantin arrête les persécutions et favorise l'Eglise, convoque le concile de Nicée, bâtit à Rome une basilique sur le tombeau de Pierre. Sainte Hélène veut voir la Terre Sainte, retrouve ce qu'elle pense être les reliques de la croix, fonde des basiliques à Bethléem et au Mont des Oliviers. Tout cela conduit Constantin à être placé aussi parmi les saints. Il l'est sans aucun doute car il est monté tout droit au ciel ayant attendu l'heure de sa mort pour recevoir le baptême.
"Constantin Le Grand, aux racines de l'Europe", tel est le titre du congrès international qui s'est tenu au Vatican du 18 au 21 avril 2012, organisé par le Conseil pontifical des sciences historiques à l'occasion du 1.700 anniversaire de la bataille du Ponte Milvio et de la conversion de l'empereur Constantin. (VIS) ... Cette conversion est à l’origine de la géographie européenne telle qu’on la connaît aujourd’hui. Constantin, empereur chrétien 


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Lun 22 Mai - 6:23



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Lun 22 Mai - 12:20

[size=30]Saint Émile[/size]


Martyr à Carthage (✝ v. 250)



Saint Caste et saint Émile qui après avoir faibli devant la torture ont repris courage pour affirmer leur foi devant les juges et furent brûlés.
Illustration: Émile de Carthage, peinture de Joseph Matar, pour l'église Saint Emile à Kab Elias au Liban.
En Afrique, vers 250, les saints martyrs Caste et Émile, qui achevèrent leur martyre par le feu. Comme l’écrit saint Cyprien, ces deux chrétiens vaincus dans un premier combat, le Seigneur les fit triompher dans un second, afin qu’après avoir cédé aux flammes, ils deviennent ensuite plus forts que les flammes.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Mar 23 Mai - 6:24



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Mar 23 Mai - 11:50

[size=30]Saint Didier[/size]


Evêque de Langres (✝ 407)



Témoin des maux que l'invasion des Vandales faisait souffrir à son peuple, il voulut rencontrer le roi pour essayer de l'amener à plus d'humilité. Celui-ci ne l'écouta pas un instant et ordonna de l'égorger sur le champ. Didier offrit volontiers sa vie pour son troupeau.
Si le christianisme se répandit lentement dans nos régions tout au long du IIIe siècle, c’est un peu avant le milieu du IVe siècle qu’apparut pour la première fois dans l’histoire le nom d’un évêque de Langres, troisième sur la liste épiscopale, Saint Didier, présent au concile de Sardique en 343. (l'Église catholique en Haute-Marne - Histoire du diocèse de Langres)
- Liste des évêques de Langres - Eglise catholique en Haute-Marne
Près de Langres, en 407, la passion de saint Didier, évêque. Témoin des maux que les Vandales faisaient souffrir à son peuple, il alla, dit-on, trouver leur roi pour tâcher de l’adoucir; celui-ci ordonna de l’égorger sur le champ et l’évêque présenta volontiers sa tête pour le troupeau confié à ses soins.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Mer 24 Mai - 6:22



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Mer 24 Mai - 11:55

[size=30]Saints Donatien et Rogatien[/size]


Martyrs à Nantes (✝ v. 304)



Martyrs à Nantes sous l'empereur Maximin. 
Donatien, converti à la foi chrétienne par Similien, était baptisé et Rogatien n'était que catéchumène. Arrêtés comme chrétiens, ils furent soumis aux tortures du chevalet, passèrent leur dernière nuit à prier ensemble et eurent la tête tranchée au matin de leur vie et c'est ainsi qu'ils entrèrent dans la gloire céleste. Leur culte se répandit dans toute la vallée de la Loire, jusqu'à Orléans quand leurs reliques furent déplacées à cause des invasions normandes. 
"Nantes et Rezé constituent à cette époque les deux foyers du christianisme. Le martyre des frères Saint-Donatien et Saint-Rogatien, fils d’un magistrat de la ville, marquera l'arrivée du christianisme dans l'aristocratie namnète et constituera une forme de catalyseur. Saint Donatien et Saint Rogatien, que l’on appelle les 'enfants Nantais', martyrisés au IVe, sont les premiers chrétiens connus et de fait patrons de la ville et du diocèse de Nantes." (Une histoire riche - Église catholique en Loire Atlantique) 
À Nantes, peut-être en 304, les saints frères Donatien et Rogatien, martyrs. L’un d’eux, rapporte-t-on, avait reçu le baptême, son frère était encore catéchumène. Dans leur dernier combat, Donatien embrassa son frère et pria Dieu, puisque Rogatien n’avait pas été plongé dans le bain sacré, qu’il puisse être lavé dans le flot de son sang.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Jeu 25 Mai - 7:32



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Jeu 25 Mai - 12:50

[size=35]L’Ascension du Christ[/size]

La fête de l’Ascension célèbre la montée de Jésus vers Dieu son Père. Elle est fêtée en France le jeudi de l’Ascension, quarante jours après Pâques. Mort et ressuscité, il quitte ses disciples tout en continuant d’être présent auprès d’eux, mais différemment. Il promet de leur envoyer une force, celle de l’Esprit-Saint.
La fête de l’Ascension, célébrant l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, est une des principales fêtes chrétiennes, qui s’inscrit dans le prolongement de Pâques et annonce la Pentecôte, dix jours plus tard.


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Ven 26 Mai - 7:36



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Ven 26 Mai - 11:24

[size=30]Saint Bérenger[/size]


Moine de Saint-Papoul (✝ 1093)



Il était un bénédictin de l'abbaye de Saint-Papoul dans l'Aude. Il pratiqua toutes les vertus monastiques. Tellement qu'il fut ainsi conduit à la sainteté.
"Au XIe siècle, l’abbaye, régie par la Règle de saint Benoît, connaît une période prospère grâce au moine Bérenger. Modèle de vertus, des miracles se seraient accomplis de son vivant et sur sa tombe entraînant un pèlerinage." (commune de Saint-Papoul)
Au monastère de Saint-Papoul, en 1093, saint Bérenger, moine.
Martyrologe romain


Revenir en haut Aller en bas
belleange
Admin
avatar

Nombre de messages : 14468
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: mai   Sam 27 Mai - 7:10



Revenir en haut Aller en bas
violette64
Admin
avatar

Nombre de messages : 7472
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: mai   Sam 27 Mai - 11:44

[size=30]Saint Augustin[/size]

Evêque d'Hippone, Docteur de l'Eglise (✝ 430)

Né à Tagaste (actuellement Souk-Ahras, Algérie) le 13 novembre 354 d'un père incroyant et d'une mère chrétienne, sainte Monique.
Brillant étudiant, jeunesse dissipée, un enfant, Adéodat. En 383, il vient à Rome, puis enseigne la rhétorique à Milan.
Converti, baptisé par saint Ambroise à Pâques 387, il retourne en Afrique.
Ordonné prêtre en 391, évêque d'Hippone (près de l'actuelle Bône, Algérie) en 396, un des plus grands théologiens chrétiens. Il meurt au moment des invasions barbares en Afrique, le 28 août 430.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mai   

Revenir en haut Aller en bas
 
mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
club des anges :: L'éphéméride-
Sauter vers: